L’entretien d’une toiture végétalisée

Aussi appelée toit vert, l’installation de la toiture végétalisée est devenue chose courante chez les Français, ceci pour plusieurs raisons. D’abord, elle protège la toiture, rend plus beau ou agrémente une habitation et améliore l’isolation. De plus, il favorise la biodiversité et réduit les îlots de chaleur urbains. Cependant, comme les meubles d’une habitation, le toit vert nécessite aussi un entretien et la durée de celui-ci varie en fonction du type de toiture végétale installé. Quels sont les types de toit vert ? Pourquoi installer une toiture végétale ? Comment l’entretenir ? Nous vous faisons le point dans ce poste.

Les différents types de toiture

Il existe en tout trois types de toiture végétale, dont la végétalisation intensive, le toit vert intensif et le toit semi-intensif. Le premier permet d’aménager son espace vert (jardin) avec des arbustes et arbres. Mais, notez que c’est seulement sur une structure parfaitement plate avec une pente moins de 5° qu’elle pourra être aménagé. Elle présente plusieurs atouts : accessible facilement et peut être constitué comme un jardin. Le seul problème avec ce type de toiture végétale est qu’elle pèse énormément. De plus, elle coûte cher et ne convient pas au toit en béton.

Concernant la toiture végétalisée extensive, celle-ci est composée de mousse, de pourpier et de sodium qui ne nécessitent aucun arrosage. Mais pour qu’elle reste en bon état sur le toit, il est recommandé d’enlever chaque fois que possible les herbes folles ainsi que les feuilles mortes. À la différence de la toiture intensive, le toit vert extensif s’adapte à n’importe quel type de toit. Que ce dernier soit en béton, en bois ou en acier, le toit vert intensif peut être installé facilement.

Quant à la toiture végétalisée semi-intensive, elle prévoit la plantation de deux plantes que sont : le gazon et l’arbuste. Cependant, étant donné que ces végétaux de jardin ont besoin d’être arrosés régulièrement, il est indispensable de prévoir une installation d’un système d’irrigation automatique. Ainsi, ils seront préservés de la sècheresse.

Quelques avantages de la toiture végétalisée

Ce n’est pas hasard que la toiture végétalisée est devenue une solution populaire en France en Europe ainsi que dans tout le reste du globe. En effet, elle présente plusieurs avantages qui séduisent les particuliers ainsi que les professionnels de jardin. D’abord, le toit vert est une excellente isolation. Quelle que soit la période de l’année (été, l’automne, hiver…), la toiture végétalisée offre un niveau élevé d’isolation très efficace. C’est précisément pour cette raison qu’elle a été fabriquée dans les nations scandinaves au moment où il n’y avait pas encore l’isolation moderne.

Autre point important est que contrairement aux autres types de toiture, celle végétalisée protège une habitation sur une longue durée. D’après les études, une toiture ardoise peut durer plus d’un siècle, mais notez que celle végétalisée peut offrir une durée beaucoup plus longue. Pour cela, il faudra quand même en prendre soin régulièrement et l’installer sur une toiture bien construite et sans défaut.

La toiture végétalisée ajoute une touche esthétique à une habitation

À la différence d’une toiture en tuiles ou en ardoise, la toiture végétalisée offre plus d’esthétique à une maison et cette dernière sera souvent décrite comme une œuvre d’art. Cette structure entièrement conçue en vert permet de donner une touche unique à une habitation, au même titre qu’un changement de peinture à l’extérieur des pièces.

De surcroît, il faut souligner que contrairement au toit ardoise, le toit végétal est évolutive. Si vous le voulez, vous pouvez par exemple installer les plantes aromatiques et varier la couleur de fleurs à votre guise. De plus, elle ajoute une valeur à votre maison. Par exemple, si vous mettez cette dernière en vente, le prix du toit vert sera également inclus dans le contrat de vente.  

Comment entretenir une toiture végétalisée

Comme souligné un peu plus haut, si vous avez déjà réalisé ce type de projet, sachez qu’il est obligatoire d’entretenir un toit végétal. Et pour bénéficier de tous ses avantages à n’importe quelle saison, vous devez faire appel à un spécialiste qui pourra en prendre soin. Celui-ci pourra intervenir en fonction du modèle de toiture végétalisée installée. D’abord, il fera un entretien initial (1 ou 2 ans après la pose de la toiture) qui consiste à vérifier l’état et la croissance des plantes. Après cela, il pourra maintenant intervenir chaque 12 mois (3 à 4 fois dans l’année pour certains toits) afin de maintenir en bon état la toiture.

Il faudra souvent vérifier si votre toit est bien étanche afin d’éviter tout problème d’infiltration. Voir cet article : Que faire en cas de fuite sur un toit terrasse ?

Un entretien régulier

Outre l’aide du spécialiste, vous devez effectuer vous-même un entretien régulier sur votre toiture végétalisée. Elle nécessite aussi une attention particulière comme tout autre type de toit. D’abord, élevez chaque fois les mauvaises herbes de la végétation. En effet, comme votre jardin, vous devez veiller sur votre toit vert afin qu’il ne se développe de manière optimale. Il faut à chaque fois faire disparaitre les excès de verdure et retirez tous les végétaux morts.

De plus, il faut veiller sur l’état de la végétation. Autrement dit, vous devez vous assurer qu’elle soit bien en place à tout moment. Par exemple, la présence des rats ou rongeurs dans votre habitation pourrait détruire une partie de la végétation.

Par ailleurs, s’il arrivait que vous constatiez sur la toiture une absence de végétation, il faudra immédiatement remplacer les plantes marquantes. Pour ce faire, contacter un professionnel qui pourra s’en occuper.

Comment faire pour les végétaux autonettoyants ?

Il y a dans certaines habitations des toitures végétalisées composées des végétaux autonettoyants. Il sera donc inutile pour les propriétaires de dépenser dans ces cas dans le nettoyage de leur toiture. Toutefois, ils doivent bien les entretenir et cela passe par plusieurs méthodes.

D’abord, il y a l’arrosage des plantes. C’est surtout en période de sécheresse qu’il faudra chaque fois arroser sa végétation afin de ne pas perdre celle-ci. Pour finir, il faut apporter chaque 12 mois de l’engrais aux plantes afin de maintenir en bon état la couverture de la maison.

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: