La récupération d’eau de pluie d’une toiture végétalisée

De nombreuses ressources s’amenuisent sur la terre de jour en jour. Parmi elle, se trouve la plus importante qui est l’eau, cette ressource rare et essentielle à la vie. L’eau fait partie de la majorité des produits que nous consommons. Au fil des années, les réserves d’eau mondiales diminuent bien que le constat ne soit pas flagrant. Effectivement, de nombreuses personnes en consomment et le nombre ne cesse d’augmenter. Face à une telle situation, il urge de mettre en place un système permettant de gérer efficacement l’eau. Parmi les solutions apportées, se trouve celle de récupération de l’eau de pluie notamment sur une toiture végétalisée.

Pourquoi une toiture végétalisée et quel est son rôle sur l’eau de pluie ?

Bien que l’eau de pluie ne soit pas en elle-même polluée, elle peut être nocive. En effet, en tombant, elle peut au contact de l’atmosphère chargée en éléments polluants. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle n’est pas conseillée à la consommation. La toiture végétative, va créer les conditions favorables à la rétention des polluants.

Une toiture végétalisée dans sa structure, va servir de filtre contre les polluants, principalement ceux qui sont sous la forme de particules. De plus, elle va pouvoir aider à retenir certains ions.

En ce qui concerne le rôle d’une toiture végétalisée, il se remarquera plus sur la qualité de l’eau de pluie. L’eau de pluie deviendra meilleure, car les végétaux vont réduire les rejets de polluants provenant des engrais et différents substrats.

Les avantages de la récupération l’eau de pluie

La récupération d’eau de pluie sur une toiture végétalisée, présente de nombreux avantages. Ces derniers se regroupent sous deux plans que sont :

Le plan économique

L’économie réalisée à ce niveau est celui de la consommation en eau. Comme nous l’avions dit précédemment, la consommation en eau ne cesse d’augmenter. La quantité d’eau consommée par un ménage n’est pas négligeable. Ainsi, récupérer l’eau de pluie, permettra de réduire environs 30 % de la consommation en eau. Cette réduction peut être encore plus importante si des moyens adéquats sont mis en place. Ainsi, il sera inutile de pomper constamment la nappe phréatique pour obtenir de l’eau.

Un récupérateur d’eau de pluie, permet d’économiser également beaucoup d’argent car moins vous consommez d’eau de votre abonnement, moins votre forfait assainissement est élevé.

Le plan écologique

Bien avant que la récupération d’eau ne soit effectuée sur une toiture végétalisée, il faut que cette dernière soit mise en place. Voir cet article sur l’arrosage écologique. La mise en place la toiture végétalisée, contribue à l’augmentation de la biodiversité. En plus de mettre plus de verdure et de sauvegarder l’environnement, les toitures végétalisées, jouent un rôle important dans la préservation du climat. Il faut ajouter que vous avez la possibilité d’installer trois différents types de toitures végétalisées que sont :

  • La végétalisation extensive
  • La végétalisation semi-intensive
  • La végétalisation intensive

Quel usage faire de cette eau ?

L’eau de pluie n’est pas propice à la consommation (boisson ou préparations diverses), car elle n’est pas potable. Cependant, elle peut servir pour différents usages de tous les jours. Tout d’abord, vous pouvez vous en servir pour lavez votre voiture, faire votre vaisselle, tirer la chasse d’eau et faire même laver vos linges.

Cependant, l’eau de pluie récupérée, ne peut être utilisée si votre toiture contient du plomb ou encore de l’amiante. Pour vous servir de l’eau de l’eau de pluie vous devez la mettre à l’intérieur d’une cuve pour son stockage. La cuve doit être enterré ou hors-sol. De plus, vous ne devez pas mettre un produit anti-gel à l’intérieur de la cuve servant pour le stockage de l’eau de pluie.

Y a-t-il des moyens de stocker cette eau ?

Il est déjà clair, que le stockage de l’eau de pluie est possible. C’est d’ailleurs pour cette raison, que l’on parle de récupération d’eau de pluie. Maintenant, il est important de connaître les différents moyens de stockage. Et, en termes de moyens de stockage, il en existe énormément.

Tout d’abord, vous avez la citerne béton. Cette dernière peut être mise à l’extérieur ou mise sous terre. La citerne en béton, doit avoir une épaisseur de 6 cm. L’optique est de pouvoir l’aider à résister à l’acidité contenue dans l’eau de pluie.

La cuve sous toiture, se classe en seconde position de ces moyens de stockage. Elle est très simple comme système de récupération de l’eau de pluie. Il vous suffit de la placer sous la toiture pour recueillir l’eau de pluie. Vous pouvez y stocker un peu plus de 1000 litres d’eau de pluie.

En troisième position, vous pouvez stocker l’eau à l’aide d’une citerne souple en cave ou extérieur. Elle constitue une alternative à la citerne en béton. Une telle citerne, est en mesure de garder près de 600 m3 d’eau de pluie. Ce type de moyen de stockage, s’installe facilement.

Pour une utilisation régulière de l’eau de pluie, vous pouvez utiliser une cuve de récupération d’eau en polyéthylène. Cette cuve s’installe facilement et ne nécessite pas un grand entretien. Si les citernes en béton arrivent à contenir plusieurs dizaines de mètre cube d’eau, la cuve de récupération d’eau de pluie en polyéthylène, en contient un peu moins.

Pour finir, les murs d’eau externes comme interne, sont adéquats pour stocker l’eau de pluie d’une toiture végétalisée. L’eau de pluie coule et est acheminée vers un réservoir où elle sera traitée. C’est l’un des moyens de récupération de l’eau de pluie lorsque votre toit est composé d’amiante ou encore de plomb. Cette méthode de stockage vous permettra de stocker jusqu’à 100 000 litres d’eau.

Traitements adéquats pour l’eau de pluie récupérée

Quel que soit l’usage que vous ferez de l’eau de pluie une fois stocké, vous ne devez en aucun cas vous en servir sans traitement. Et pour cause, le pH de l’eau de pluie n’est pas fort. Les substances minérales s’y trouvant sont également très peu. Ainsi, pour le traitement de l’eau, vous pourrez recourir au traitement technologique, naturel ou encore biologique.

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: